En spiritualité, la destinée d’un espace a nécessairement un impact sur son histoire. Cet article soutient que l’histoire de l’Afrique est jalonnée de souffrance, à cause de la mission que lui a assignée le Créateur. L’Afrique est un continent qui a beaucoup souffert et, qui continue de souffrir. Y’a t-il une raison spirituelle qui justifierait cette souffrance ? 

Cette question sera traitée selon les axes suivants :

  1. Espace et mission dans l’économie spirituelle ;
  2. Mission et souffrance : les cas d’Adam et de l’Adôn Iéshoua HaMashiah ;
  3. La mission de chaque continent ;
  4. La souffrance de l’Afrique.

I. ESPACE ET MISSION DANS L'ÉCONOMIE SPIRITUELLE

Le problème à résoudre est le suivant : Elohim qui est le propriétaire de l’univers d’une façon générale et de la terre en particulier, assignerait-il des missions à certains espaces géographiques ?

Dans l’accomplissement de son projet, Elohim ne s’appuie pas uniquement sur les hommes. L’espace géographique est aussi un élément qu’il prend en compte. Ainsi, Elohim choisit des espaces auxquels il assigne des missions. Les Écritures attestent cette affirmation : 

1) La ville de Bethléem 

Elle fut choisie par Elohim pour recevoir la naissance de Mashiah : « Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car, de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple » (Mathieu 2/16).

2) Le pays de l’Égypte 

Élohim avait déjà choisi cet espace pour servir d’asile à l’Adôn Iéshoua. Ainsi, pour sa fuite, Joseph s’y rendit avec l’enfant : « Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Egypte. Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplit ce que Adonaï(…)  avait annoncé par le prophète : j’ai appelé mon fils hors d’Egypte » (Mathieu 2/4-15) 

 Au total, autant Élohim assigne des missions à des hommes pour la réalisation de son projet, autant il assigne des missions à des espaces. Quand Elohim choisit un homme ou un espace et qu’il lui assigne une mission, ces derniers souffrent. Ainsi, il y a une relation entre la mission et la souffrance chez l’élu.

II. MISSION ET SOUFFRANCE : Les cas d’Adam et de l’Adôn Iéshoua HaMashiah

1) Le cas d’Adam

Hashem restaure la terre et la met sous l’autorité de l’homme (Béréchit(1) 1/27-28). Ainsi, l’homme a une mission : celle d’administrer la terre, de la gouverner  pour le compte d’Elohim son Créateur.

À l’aube de sa prise de pouvoir, Satân attaqua violemment Adam qui chuta. Les conséquences de cette attaque furent extrêmement graves. Les Ecritures les décrivent ainsi :

a) « le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des ronces et des épines, et tu mangeras de l’herbe des champs. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain,… » (Béréchit 3/17-18). C’est l’entrée de la misère économique dans l’existence humaine ;

b) « … jusqu’à ce que tu retournes dans la poussière, d’où tu as été pris ; car tu es poussière et tu retourneras dans la poussière…» (Béréchit 3/17-19 ; 20). C’est l’entrée de la mort ;

c) « Et Adonaï(יהוה) Élohim le chassa du jardin d’Éden… » (Béréchit 3/17-19 ; 20). C’est la perte du cadre de vie : « tous sont privés de la gloire d’Elohim » (Romains 3/23)

En somme, l’homme devient adversaire d’Elohim, pécheur, condamné à toutes les formes de mort, privé du paradis.

2) Le cas de Iéshoua HaMashiah

Hashem décide de réparer le dégât causé par Satân. Il met en route le projet pour le salut de l’homme et de la conquête du pouvoir. Il fait de Iéshoua HaMashiah l’instrument de cette mission.

Satân, informé de cette mission, inscrivit Iéshoua dans son collimateur comme il le fit pour Adam. Il engagea très tôt les hostilités en décidant de tuer le poussin dans l’œuf : Il décida de tuer l’Adôn dès le berceau (Matyah(2) 3/7-18). N’ayant pas réussi, il entreprit de le débaucher : « le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit : je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux » (Luc 4/5-6). Devant ce second échec, il passa à la vitesse supérieure en le faisant passer de vie à trépas. Les souffrances de Rabbi Iéshoua s’expliquent par sa mission.

 Il ressort des cas d’Adam et de Iéshoua, les lois suivantes : 

  • Toute personne ou tout espace qui reçoit une mission d’Hashem est exposé aux attaques de Satân. (Luc 21/12 et 16-17, Matyah 12/30).
  • Toute personne qui a une mission d’Hashem subira de la part de Satân, toutes les formes de tortures, allant de la séduction à la mort. (1 Kefas 5/8 ; Matyah 24/9)

Fondé sur ces lois, on peut soutenir que la souffrance de l’Afrique a un sens et partant, formuler l’hypothèse qu’elle serait liée à sa mission. Avant de vérifier cette hypothèse, il faut lever le préalable des missions assignées aux continents.

 III.  MISSION DE CHAQUE CONTINENT

Selon la Bible, la population mondiale actuelle tire ses origines de Noah et sa famille, seuls survivants du déluge. Les Ecritures affirment que Noah eut trois fils qui sont : Shem, Hâm et Ièphet (Béréchit 10/1 ; 10/32).

  • Shem est l’ancêtre des Jaunes. Ils vivent en Asie.
  • Hâm est l’ancêtre des Noirs. Ils vivent en Afrique.
  • Ièphet est l’ancêtre des Blancs. Ceux-ci vivent en Europe et se sont répandus en Amérique. 

 Après le déluge, voici les bénédictions qui sont aussi les prophéties que Noah prononça sur ses fils. Ces prophéties fixent les missions de chaque continent :

  • Shem, c’est l’Asie : L’Asie a pour mission de recevoir Elohim, de garder sa torah. « Béni soit Adonaï(…), Élohim de Shem, ... Qu’il (Elohim) habite dans les tentes de Shem …» (Béréchit 9/26)
  • Iephet, c’est l’Europe : l’Europe  reçoit une mission de domination de la terre. C’est de l’impérialisme. « Qu’Elohim étende les possessions de Ièphet » (Béréchit 9/27)
  • Hâm, c’est l’Afrique : Hâm n’est pas maudit. C’est son fils Kanaân qui est maudit :  « Maudit soit Kanaân. Qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères » (Béréchit 9/25). 

Rien n’est dit sur Hâm. Un silence donc demeure sur l’Afrique.

Lorsque la mission que Hashem assigne à un espace met cet espace dans le collimateur de Satan, voyons donc l’histoire de ces espaces identifiés (Asie, Europe, Afrique) :

 1) Asie (Israël) 

Ce continent a pour mission de faire connaître Hashem, de faire connaître son nom. L’Adôn Iéshoua HaMashiah qui vient pour faire connaitre Elohim qu’il appelle son Père, est né en Israël (c’est l’Asie). Ce pays qui a engendré Mashiah est la postérité de Shem. Ce partenaire de Hashem subira donc le courroux de Satân à cause de sa mission. 

L’histoire d’Israël est marquée par la souffrance. Satan a mis Israël en crise avec Hashem dans le désert du Sinaï, en poussant les Hébreux à adorer le veau d’or. Cet acte a valu à Israël leur abandon par Elohim. Aujourd’hui encore, la vie de diaspora, d’holocauste, de guerres permanentes, d’intifada, de déportation, constituent le quotidien de ce peuple. Y’a-t-il une autre nation à la surface de la terre dont la vie est aussi tourmentée quotidiennement comme celle des Hébreux ? Même leur propre ville sainte, Iéroushalaïm, leur propre pays (Israël) sont l’objet de non reconnaissance par des peuples. Israël souffre donc parce qu’il garde le nom d’Hashem.

2) L’Europe

« Qu’Élohim étende les possessions de Ièphet » (Béréchit 9/27) 

La domination du monde est promise à Ièphet. Sa mission est de gouverner le monde et de s’étendre dans les possessions des autres continents. Le préalable à cette mission est déterminé par Satân qui dit : « … je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes, car elle m’a été donnée et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi.» (Luc 4/6-7). En d’autres termes, « si tu acceptes de m’adorer, d’être mon partenaire en combattant Elohim, je te donne le trône du monde »

Quand nous observons l‘Europe et voyons l’étendue de son empire, on peut dire avec certitude que la prophétie de Noah s’est accomplie et que l’Occident a accepté le pacte de Satân en levant le préalable qui est libellé ainsi : « … je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes, car elle m’a été donnée et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. » (Luc 4/6-7). 

Aujourd’hui, l’Europe à l’issu de ce pacte, est le continent qui domine le monde et le façonne à sa guise. Elle a engendré une fille, les Etats-Unis qui dominent le monde. Qu’en est-il de l’Afrique ?

IV. La souffrance de l’Afrique

L’Afrique, comme Israël, a connu les pires épreuves de la part de l’Europe et de sa fille l’Amérique. On peut citer entre autres :

  • la traite négrière dans laquelle des milliers de Noirs ont péri ;
  • la colonisation où des Noirs utilisés comme mains d’œuvres  à bon marché, ont péri encore dans l’exécution des travaux pour les intérêts de l’Europe ;
  • l’exploitation des richesses de l’Afrique, à travers des systèmes politiques et économiques iniques imposés aux Africains. Et comme si cela ne suffisait pas, l’Europe a fait de l’Afrique la poubelle du monde. Les produits toxiques fabriqués par l’Occident, sont déversés quotidiennement en Afrique. Les  sols sont  asséchés, le climat est transformé, la végétation est détruite. L’Afrique est devenue aussi le berceau des grandes pandémies (le paludisme, le Sida, la fièvre hémorragique Ebola, et biens d’autres pathologies).

Aujourd’hui, l’Afrique est devenue le territoire de la sécheresse, de la famine, de la pauvreté, etc. Elle vit de la charité ; en témoigne l’existence dans le continent, de pléthores d’ONG occidentales. C’est un continent dominé et exploité.

Il ressort de cette analyse que Satân bénit matériellement son partenaire et il fait souffrir le partenaire d’Elohim. Sur ce fondement, la réussite matérielle  de L’Europe et de l’Amérique repose sur leur partenariat avec Satân. L’Afrique souffre donc, parce qu’elle a une mission qui s’inscrit dans le projet d’Elohim.

(1) Béréchit : Genèse; (2) Matyah : Matthieu; (3) Kefas : Pierre

Ebed Ben Berakha

primi sui motori con e-max