Dans ce dernier article, nous analysons l’enseignement des évangélistes de la prospérité sur la prière à la lumière de l’Ecriture. Nous présentons en premier temps leurs thèses et nous en faisons la critique en un second temps.

1. La thèse des pasteurs sur la prière

Voici les points essentiels de leurs enseignements :

a) Dieu a laissé Sa souveraineté à l’homme et il est obligé d’exaucer les prières de celui-ci

Creflo Dollar a écrit :

« Si on prie en croyant qu’on a reçu l’exaucement, Dieu est obligé d’exaucer nos prières… C’est la clé pour obtenir des résultats en tant que chrétien. ».

Un autre a déclaré :

« Dieu ne peut rien faire sur cette terre si nous ne lui donnons pas la permission par la prière » (Frederick Price, cité par Gary E. Billey).

Pour Kenneth E. Hagin :

« Nous avons négligé de reconnaître que la tête dépend complètement du corps dans l'accomplissement de ses projets, que nous sommes assis en Jésus dans les lieux célestes et que c'est le corps de Christ qui doit exercer l'autorité sur les puissances de l'air. » (Kenneth E. Hagin, L'autorité du croyant, Nice, « Victoire » Centre Chrétien, 1996, p. 24). Et « Exerçons notre autorité. Les conditions de ce monde existent parce que nous les permettons. » (Kenneth E. Hagin, L'autorité du croyant, Nice, « Victoire » Centre Chrétien, 1996, p. 31).

Gloria Copeland peut aussi être citée :

« Dieu ne va pas outrepasser votre autorité… Il vous a donné l’autorité sur la terre… Il vous laissera mourir malade si vous choisissez de le faire. Dieu ne vous arrêtera pas. » (Gloria Copeland, God’s Will is Prosperity (Forth Worth, Texas, Kenneth Copeland Publications, 1978, p. 72.)

b) La prière efficace suit quatre étapes

Creflo Dollar Jr fait le développement complet pour recevoir la bénédiction dans son livre « Total Prospérity 14 Practical Steps To Receiving God’s Full Blessing, 1999, Nashville, Thomas Nelson Publishers (Les 14 étapes pratiques pour la réception une bénédiction de Dieu en vue d’une prospérité totale) ».

Selon lui la prière efficace suit un schéma en quatre étapes :

  • « Dites-le », c’est la proclamation que l’on possède déjà ;
  • « Faites-le », c’est l’action en phase avec cette proclamation ;
  • « Recevez-le », c’est l’exaucement ;
  • « Racontez-le », c’est le témoignage.

L’élément décisif dans la prière de foi serait la proclamation que l’on possède déjà ce que l’on a demandé :

« Faites le choix de commencer votre journée en proclamant ce que Dieu déclare à votre sujet et dites : ‘‘Je suis béni. Je suis prospère. Je suis fort et en bonne santé ’’. (Joël OSTEEN, « Vous êtes destiné à la bénédiction ! », (sur le site (http://topchretien.jesus.net/topmessages/view/7098/vous-etes-destine-la-benedi)

c) La puissance vient de la prière elle-même

Robert Tilton affirme que les paroles de foi possèdent en elles-mêmes leur propre puissance créatrice positivement ou négativement : 

« Le succès est disponible ici et maintenant… Il dépend de vous de venir et de le recevoir. Si vous n’avez pas le succès, c’est votre faute et non celle de Dieu. […] Vous déterminez votre niveau de succès. Vous faites le choix… Dieu a placé la balle dans votre camp. C’est vous qui donnez le mouvement. » (Robert Tilton, God’s Laws of Success (Dallas : Word of Faith Publications, 1983), pp. 28, 60).

Et aussi :

« La foi mise en œuvre est de la puissance mise en œuvre. Lorsque vous commencez à agir sur la base de la Parole de Dieu, vous libérez la capacité de Dieu d’agir en votre faveur » (Robert Tilton, God’s Laws of Success (Dallas : Word of Faith Publications, 1983), pp. 62).

Pour Hagin, l’efficacité vient de ce que nous exerçons l’autorité de Dieu :

« Jusqu'à présent nous avions l'habitude de prier : "Seigneur, fais ceci, fais cela...". Mais l'autorité sur terre nous a été confiée. L'église doit l'exercer, puisque Jésus n'est plus parmi nous. ... Tous les ordres du Seigneur doivent être exécutés par nous et l'autorité sur terre nous a été déléguée. » (Kenneth E. HAGIN, L'autorité du croyant, Nice, « Victoire » Centre Chrétien, 1996, p. 14.).

Il ajoute :

« l’Écriture qui dit : Quoi que vous désiriez, lorsque vous priez, croyez que vous l’avez reçu, et vous l’aurez » (Marc 11/24) parle de la prière de foi. C’est essentiellement une situation individuelle. Elle concerne vos désirs. Vous priez ; personne ne prie avec vous. Personne ne se met d’accord avec vous. Lorsque vous priez, vous croyez que vous recevez. Si vous faites cela, vous aurez « tout chose, quelle qu’elle soit, que vous désirez ». Vous aurez des résultats ! » (Kenneth Hagin, Praying To Get Results (Tulsa : Faith Library Publications, 2e éd. 1988, pp.2-3).

En résumé, le prieur a l’autorité et il contraint Dieu à donner. La prière passe par quatre phases. La puissance vient de la proclamation de foi du prieur. Ce dernier peut avoir ce qu’il dit, tout ce qu’il désire. Dieu a pourvu à tout ce qu’il demande. La proclamation d’autorité libère la puissance divine et lui permet de se mettre en œuvre. La prière possède sa propre puissance créatrice.

2. La critique

La prière est une invocation avant tout, une supplication qu’on adresse à un Père car nous sommes insuffisants et dépendants de Lui. La prière est utile pour marcher et agir avec Elohim, pour recevoir son assistance, son guide, sa bénédiction, en toute chose. Tous les serviteurs ont collaboré avec Elohim par la prière. En nous référant aux modèles de prières tirés de l’Ecriture, nous pouvons réfuter les différents points des pasteurs de la prospérité. 

a) La souveraineté d’Elohim abandonnée à l’homme

Elohim exerce toujours sa souveraineté dans sa sagesse. Il n’est pas l’obligé de ses serviteurs. C’est pour cela que Moshé n’est pas entré en Kanaan (Nombres 27/12-14), Shaoul n’a pas été guéri (2 Corinthiens 12/7-9), la mère des fils Zébédée n’a pas été satisfaite (Matthieu 20/20-23), même Iéshoua n’a pas été exaucé et épargné de la mort à Getsémané (Matthieu 26/39,42)

b) La prière en quatre étapes est un système humain non vérifiable dans la Bible.

Aucun exemple dans la bible ne montre les quatre étapes liées. La proclamation n’est point prescrite dans la prière enseignée par Adon Iéshoua. Les Ecritures montrent qu’on proclame ce qu’Elohim nous a promis et accordé (exemple Abraham et son fils héritier). Mais, il faut demander selon sa volonté ce qui nous est nécessaire sans proclamation. Il est plutôt dit de croire que nous recevrons et nous verrons notre demande s’accomplir. Enfin, la confession ou le témoignage n’est pas une prescription obligatoire, elle est libre. Iéshoua a demandé d’aller offrir un sacrifice après l’exaucement (Matthieu 8/4), alors que d’autres sont allés librement raconter ce qui leur est arrivé (Matthieu 9/31).

c) La prière n’est pas de la puissance générée par l’homme

La prière est le moyen de secours mis à la disposition de l’homme faible pour solliciter Elohim, le Fort. Quand la prière est dans la volonté d’Elohim, Il accorde selon la grande foi du prieur. C’est pour cela que la prière seule ne met pas Elohim en marche. C’est l’accord avec sa volonté qui amène Elohim à agir. Jacques a dit :

« Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions » (Jacques 4/3)

Elohim n’accorde pas quand on demande mal surtout dans le but de satisfaire nos passions. C’est Elohim qui produit en nous le vouloir et le faire. Ce qu’il n’a pas créé en nous, il ne l’accordera jamais.

En conclusion, avec les pasteurs de la prospérité, la prière est une activité dans laquelle l’imagination, le désir, et l’audace humaine sont mis en route pour satisfaire les désirs de l’homme. Leur hérésie est très profonde. Il ne demande pas aux croyants de vivre dans le réel mais dans l’imaginaire. Ainsi, par la prière, on s’approprie des choses chimériques. On prescrit un rituel qui empêche le croyant d’expérimenter sa propre voie avec Elohim. Il faut retenir que seule la volonté d’Elohim est suprême, et seules ses voies sont autorisées dans l’action. C’est pourquoi dans toute prière le croyant devait dire à Elohim : 

« Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux » (Matthieu 26/39).

Ben Hachemy

primi sui motori con e-max