Dans l’article précédent (cf. Le Créateur de l’univers (1)), nous avons souligné qu’Élohim n’a été connu par aucun peuple au moment de la dispersion des peuples suite à la crise de Babel. Les noms que nous avons dans nos langues et qui seraient le nom du Créateur n’est pas le sien mais plutôt celui de son adversaire, Satân, adoré par l’intermédiaire de toutes sortes de divinités solaires : Dieu, God, Gnamien, Lagô, etc.

Or, Élohim veut se faire connaitre des humains :

« L'homme peut-il se faire des Élohim, qui ne sont pas des Élohim? C'est pourquoi voici, … je leur fais connaître ma puissance et ma force ; et ils sauront que mon nom est Adonaï(יהוה) » (Jérémie 16/20-21).

Cet article vise à montrer comment Élohim va se prendre pour amener les humains à connaître son nom.

Suite à la dispersion de Babel, les humains se sont installés un peu partout dans les contrées terrestres : Égypte, Syrie, Perse, Chaldée, Chine, etc. De plus, aucun de ces peuples n’avait connu Élohim et encore moins son nom. Tous adoraient la divinité solaire « Déi » mais sous des appellations différentes quoique similaires.

1. Adonaï(יהוה), l’Elohim d’Abraham

Abraham naquit dans une famille d’adorateurs de l’équivalent chaldéen de « Déi ». Son père Térach était donc un adorateur du Soleil divinisé.

Trois mille ans après Adam, Élohim se révéla à Abraham et lui fit part de son intention pour lui : 

« Adonaï(יהוה) dit à Avram: Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi » (Genèse 12/1-3).

Abraham débuta un important tournant dans les voies d’Élohim à l’égard de l’humanité. Élohim le choisit pour être le porteur de la promesse faite à l’humanité : « La postérité de la femme qui écrasera la tête du serpent… »  (Genèse 3/15).

De « Fils de la femme », la postérité devient la « Semence d’Abraham » :

« Toutes les nations de la terre seront bénies en ta semence, parce que tu as obéi à ma voix » (Genèse 3/15). Le privilège d’Abraham d’être associé à ce niveau de responsabilité au Projet d’Élohim ne procède pas d’une relation intime antérieure avec le Créateur qu’il aurait connu, mais par pure grâce.

A leur rencontre, Élohim proposa une bérit (alliance) à Abraham qui l’accepta. C’était un contrat de collaboration. Cette prise de responsabilité d’Abraham dans le Projet lui valut l’honneur de porter le Nom du Créateur. L’Élohim de l’Univers devint l’Élohim d’Abraham seul.

Le principe est tout simple. Le Créateur vient toujours à l’homme avec un contrat (l’alliance) de participation à son œuvre. Si ce dernier consent à œuvrer avec lui et s’engage dans l’alliance, il appartient à Élohim et il peut s’enorgueillir d’être celui qui porte son Nom. Ce serait les cas d’Isaac, de Jacob et du peuple juif qui portent tous le Nom d’Élohim.

2. Adonaï(יהוה) est d’abord l’Élohim d’Israël puis l’Élohim de toutes les nations

Israël porte le Nom du Créateur. La fierté du peuple juif provient de ce fait. Cependant, cette réalité n’insinue pas que Élohim est leur chasse-gardée. Le Créateur n’est pas l’Élohim d’Israël seul. Cette gloire de porter son Nom et par conséquent de le connaître, est aussi accordée aux nations selon qu’il est écrit :

« Et les nations espèreront en son Nom » (Matthieu 12/21).

Ailleurs il est dit :

« Simon a raconté comment Élohim a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui porta son Nom » (Actes 15/14).

Mieux, Osée prévoit pour les peuples des nations une position privilégiée que celle d’Israël :

« Oui, il arrivera que dans le lieu où on leur disait ’’vous n’êtes pas mon peuple’’, on leur dira ‘’les fils d’Élohim vivant’’ » (Osée 1/10).

Adonaï(יהוה) est le Créateur de tous, Juifs et non-Juifs. Aucune région de la Terre et aucune civilisation dans le monde, n’a son Élohim propre à elle. C’est le même Créateur qui parcourt le monde entier à la rencontre des hommes selon une dynamique spatiale et temporelle. Élohim est un Élohim d’ordre. Il ne travaille pas partout en même temps.

Élohim s’est révélé à Abraham. Par Abraham il s’est connaître à Israël comme étant l’Élohim de ce peuple. Mais son intention est de se faire connaître par ses élus en dehors du cadre stricte de la famille charnelle (lien sanguin) d’Abraham.

C’est HaMashiah cela est rendu possible.

3. Par l’Alliance d’Elohim avec HaMashiah, tout être humain à la possibilité d’accéder à son Nom

Aujourd’hui, Élohim est venu à la rencontre du monde par HaMashiah. Il se révèle aux nations selon qu’il est dit :

« Je vis un autre ange qui volait par le milieu du ciel, ayant un évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple » (Apocalypse 14/6).

Ce passage est une invitation à tous, à entrer dans sa bérit (alliance). Avant d’avoir accepté cette bérit, on ne lui appartient pas.

Serge DeMorier

primi sui motori con e-max