Les hérésies des témoins de Jéhovah sont nombreuses. Le sujet sera traité à travers une série d’articles dont voici le premier : La transfusion sanguine.

Il sera démontré que la conception des témoins de Jéhovah de la transfusion sanguine est une croyance mortelle. Aussi partirons-nous d’abord de la loi qui fonde cette hérésie, ensuite de la volonté d’Elohim qui tient à la vie et enfin, nous lancerons un appel à l’endroit des fidèles Jéhovistes.

1. La loi qui fonde l’hérésie Jéhoviste

« J’ai dit aux fils d’Israël : « vous ne devez manger le sang d’aucune sorte de chair » (Lévitique 17/13-14).

Partant de cette loi, les Témoins de Jéhovah ont enfanté une autre en ces termes :

« Le commandement de s’abstenir du sang s’applique-t-il aux transfusions ? Oui. » (Qu’enseigne réellement la Bible ? page : 130).

Ils répondent à cette question par l’affirmatif et la soutiennent disant :

« Supposez qu’un médecin vous dise de vous abstenir des boissons alcooliques. Comprenez-vous que vous pouvez en injectez dans les veines ? bien sûre que non ! Pareillement, abstenir du sang signifie ne pas en introduire dans son corps de quelque façon que ce soit. Ainsi, le commandement de s’abstenir du sang signifie que nous ne devons autoriser personne à en transfuser dans son corps ». (Qu’enseigne réellement la Bible ? page : 129)

Conscients que cette interdiction marche au péril de la vie de chair, ils diront :

« Que faire si un chrétien est grièvement blessé ou s’il doit subir une grave opération ? Supposons que le médecin affirme qu’il mourra s’il n’est pas Transfusé. Bien entendu, un chrétien ne souhaite pas mourir. Pour conserver le don précieux de la vie que Dieu lui a fait il acceptera tout traitement qui n’impliquera pas un mauvais usage du sang. Il recherchera les soins médicaux disponibles et acceptera un grand nombre d’alternatives à la transfusion. » (Qu’enseigne réellement la Bible ? page : 130).

L’alternative proposée est une mesure contre la non transgression du commandement, même au péril de sa vie car disent-ils : « Un chrétien transgressera-t-il la loi de Dieu simplement pour rester en vie ? Jésus a déclaré : ‘’celui qui veut sauver son âme la perdra, mais celui qui perd son âme à cause de moi la trouvera. » (Qu’enseigne réellement la Bible ? page : 130).

Ils diront pour finir : « Aujourd’hui les serviteurs de Dieu fidèles sont déterminés à suivre ces directives concernant le sang. Ils n’en mangent pas sous aucune forme. Ils n’acceptent pas non plus de sang pour des raisons médicales. Ils sont convaincus que le créateur du sang sait ce qui est le mieux pour eux. Est-ce aussi votre avis ? »

C’est à cette question de savoir, quel est notre avis, que nous répondons ceci : le refus de la transfusion est une croyance mortelle bien plus un crime contre l’humanité, planifié par l’hérésie Jéhoviste. C’est ici le lieu de passer au deuxième emboitement de notre analyse et qui est :

2. Le commandement d’Elohim tient à la préservation de la vie de tout être créé

Elohim dira :

« Si tu rencontres dans ton chemin un nid d'oiseau, sur un arbre ou sur la terre, avec des petits ou des œufs, et la mère couchée sur les petits ou sur les œufs, tu ne prendras pas la mère et les petits, tu laisseras aller la mère et tu ne prendras que les petits, afin que tu sois heureux et que tu prolonges tes jours. » (Deutéronome 22/6-7).

L’apôtre lui emboitera le pas en disant que c’est pour conduire à la vie que la Misva (commandement) fut donnée. Romains 7/10 il ajoutera en outre : « Or la Torah ne procède pas de la foi mais elle dit celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. » (Galates 3/12).

Par ces trois déclarations d’Elohim et de l’Apôtre Shaoul, il est à souligner que l’observation de la loi doit conduire à sauvegarder notre vie de chair, car c’est d’elle qu’il s’agit et dans laquelle nous accédons à la vie de l’âme.

En disant à Adam :

« …Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras » (Genèse 2/16-17).

Elohim a montré combien il est attaché à la vie, dont celle de sa créature qui durerait aussi longtemps qu’il n’eut pas de transgression car dit l’écriture : « celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. »

On note ici que la sécurité de la vie charnelle résidait ainsi dans l’observation du commandement sans aucune alternative de menace de mort. Adam ne serait pas chasé du jardin et mourir aussi longtemps que le commandement ne fut pas transgressé. Alors qu’en est-il de la non-transfusion prise comme une loi d’Elohim et dont la mise en pratique suscite des inquiétudes au point de s’en remettre à la souveraineté d’Elohim en ces termes : « ils (les serviteurs de Dieu fidèles) sont convaincus que le créateur du sang sait ce qui est mieux pour eux »

Pensons-nous que Elohim peut-il faire un poids deux mesures ?

Si la condition de sauver sa vie est dans l’obéissance a la loi pourquoi la non transfusion prise pour loi d’Elohim ne rassure telle pas c’est concepteur pour lesquels mourir d’anémie, par refus de la transfusion est un culte à Elohim ?

Le moins qu’on puisse dire ici est que l’Hérésie Jéhoviste est une non-assistance à personne en danger, donc ennemi de la vie. En martelant que ‘’le créateur du sang sait ce qui est mieux pour eux’’, est de l’irresponsabilité.

Au total, toute loi qui ne préserve pas la vie ne peut être imputée à Elohim. Et quiconque brandit une telle loi est ennemi de la vie. L’intérêt de cet article est un SOS que nous faisons à l’endroit de la communauté de Jéhovah. Il est constaté qu’au nom de la religion, l’église des témoins de Jéhovah est devenue un filet mortel.

Shalom !

Acquilas Ben Elohim

primi sui motori con e-max