Le missionnaire Ewald Frank

Le schisme qui frappe le milieu des églises issues du ministère de William Marrion Branham trouve ses origines dans « la problématique de la direction de l’œuvre » après la mort du prophète. L’un des acteurs principaux de ce schisme est le révérend Ewald Frank, qui déclare avoir reçu d’Elohim un ordre de mission pour gérer l’après William. C’est ce ministère de Frank qui sera soumis à la critique des Ecritures Saintes pour déterminer son authenticité. Cela se fera à travers sept publications.

 

Cette première publication traitera du point suivant: « Ewald Frank et le voyage de l’Evangile ». Nous aborderons ce point à travers les axes ci-après :

  • le ministère d’Ewald Frank
  • Elohim et le courant de l’Esprit
  • Le ministère de Frank à la lumière des lois de fonctionnement d’Elohim

1. Le ministère d’Ewald Frank

Le vendredi 24 Décembre 1965 à 5 h 49 mn du soir, le prophète William Marrion Branham quitte la scène et entre dans le repos. Cette sortie de scène de William va poser un problème. En effet, par sa sortie, William laisse un vide. Sans lui, l’Eglise peut-elle conserver son unité et achever sa préparation ?

Ce vide va donner naissance à plusieurs courants dans l’Eglise et crée la crise de leadership. Dans ce chaos de la gestion de l’après William, Frank affirme avoir reçu d’Elohim un ordre de mission. Cet ordre de mission fait de lui implicitement la tête de l’Eglise après William. Voici cet ordre de mission selon Frank :

« Ensuite vint ce jour inoubliable du 2 Avril 1962 où j’entendis audiblement la voix du Seigneur Le soleil se levait à l’aube de ce magnifique matin lorsque j’entendis ces mots qui m’étaient adressés : ‘‘ Mon serviteur, ton temps dans cette ville est bientôt passé, je vais t’envoyer dans d’autres villes pour prêcher ma parole ’’. A la suite de ces paroles je me trouvai hors de mon corps, je me tenais à environ un ou deux mètres de mon corps naturel dont les bras pendaient aux côtés, les paumes des mains ouvertes. Je pouvais me voir moi-même la bouche ouverte et entendre ma réponse : ‘’Seigneur, ils ont tout en abondance, personne ne m’écoutera.’’ Après un moment de silence la voix du Seigneur reprit : ‘’ Mon serviteur, le temps viendra où ils t’écouteront. Amasse des vivres car une grande famine va venir, alors tu te tiendras au milieu du peuple pour distribuer la nourriture » (Ewald Frank : l’impact de la révélation page 32.)

Frank doit ainsi amasser La nourriture et se tenir au milieu du peuple pour la distribuer, dans la période de grande famine.

En 1966, Frank reçoit l’épée (c'est-à-dire le pouvoir, l’autorisation d’exercer) comme il le dit : « c’est à peine si j’ose parler d’expériences surnaturelles que nous avons vécues pendant la nuit de veillées de nouvel an 1965-1966. Ce jour- là nous ne savions pas encore si frère Branham était parti auprès du Seigneur. Pendant le service de nuit de veille…..il me fut dit dans une prophétie : ‘‘ Mon serviteur, j’ai placé l’épée de l’esprit dans ta main et le pays entier sera témoin de sa puissance ‘’. Le 5 Janvier 1966, nous apprîmes que frère Branham avait été rappelé vers le Seigneur » (Ewald Frank, le temps est proche, p.5)

En 1972 à Douala, Frank a une vision sur le globe terrestre. Dans cette vision, son espace de compétence lui est indiqué : la Russie et le continent asiatique. 

« La veillée de nouvel-an 1975-1976 a elle-aussi marqué un grand tournant. Le Seigneur nous a de nouveau montré le globe terrestre dans une vision. Les sept couleurs de l’arc-en-ciel se fondant ensemble pour former la lumière frappaient des pays partant de l’extrémité de la Finlande pour couvrir la Russie, le Moyen-Orient, le Pakistan, l’inde et les autres pays asiatiques. Dans la prophétie qui accompagnait la vision, il nous fut dit : ‘’voici, ainsi dit le Seigneur ! Mon peuple j’ai parlé et j’ai accompli ce que j’ai annoncé ; j’ai envoyé des messagers sur toute la terre en tout temps, et moi le Dieu qui ait visité l’Amérique je t’ai montré et je t’ai dit que j’avais répandu ma grâce sur ton continent, et que j’ai tourné ma face vers toi. Maintenant, voici, l’heure a avancé, j’ai fait tourner le globe, et mes rayons, mes desseins et ma parole révélée, illuminée sept fois, brille maintenant sur la Russie et sur les pays de l’Asie, et mon cri de lion retentit aussi là-bas. Et là aussi mes élus entendront ma voix. Je suis le Dieu qui ait parlé à Abraham, et qui l’ai appelé son ami. Et à mes amis, je ne cache pas mes desseins, mais je leur fait connaître mes pensées. C’est pourquoi, je te parle mon élu, et je te dis ce que je vais faire, afin que tu puisses connaître mes plans, mes desseins, et mes actions, toi aussi dans ton temps ». (Ewald Frank : le temps est proche page 5)

Au total, Frank est informé par Elohim d’une mission dans laquelle il est acteur principal, en 1962. Cette mission consiste pour lui à amasser La nourriture et se tenir au milieu du peuple pour la distribuer, dans la période de grande famine. En 1966 (après l’entrée en gloire de William) Frank reçoit l’autorisation (l’épée) d’exercer. En 1972, son espace de compétence lui est indiqué : la Russie et le continent asiatique.

Le ministère de Frank pose un certains nombre de problèmes dans le domaine spirituel. Il nous montre que:

  • Elohim change d’acteur : Il passe de William Branham à Frank
  • Elohim change d’espace : il passe de l’Amérique à l’Asie et la Russie
  • Elohim ne change pas de nourriture : il donne la nourriture de l’ancienne dispensation à la nouvelle dispensation.

Elohim dont parle la Torah, les Névi’im (prophètes) et les évangiles opère t-il ainsi ? Cela nous introduit dans notre second point.

2. Elohim et le courant de l’Esprit

Après sa tragédie avec Israël, Elohim décide de se tourner vers les nations. Pour le déploiement de son projet dans le territoire des gentils (les nations), Elohim se donne la méthodologie suivante :

« Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Iéroushalaïm, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » (Actes 1/8).

Respectant ce parcours, l’œuvre part de l’Asie (Israël), atteint l’Europe (Russie, Angleterre, Allemagne, France), puis l’Amérique. Il reste les extrémités de la terre. La loi qui soutient cette action est celle-ci :

« Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins.» (Esaïe 55/11).

Autrement dit, Elohim ne peut pas faire marche arrière sans avoir atteint d’abord le but. C’est pourquoi, il reviendra vers Israël lorsqu’il aura achevé l’œuvre avec les nations. Il ne peut donc pas, en pleine œuvre avec les nations, marquer un pas et retourner en Israël, pour après revenir et continuer avec les nations. Elohim n’aime pas le « Tango » (avancer/reculer).

Secundo, quand Elohim opère dans un espace, il se sert des acteurs provenant de cet espace. En Israël, les acteurs autour de Ieshoua HaMashiah étaient des Hébreux. En Europe, ils étaient des Européens (Martin Luther, John Wesley, Zwingly, Jean Huss, Calvin, Colomban, Irénée, etc.). En Amérique, c’était un américain. S’il doit donc aller aux extrémités de la terre, ce sera avec un ressortissant des extrémités de la terre, et non un asiatique ou un européen ou un américain.

Tertio, dans la construction de sa Kéhila, Elohim suit des étapes appelées les dispensations. Dans chaque dispensation une nourriture particulière est donnée. C’est ainsi qu’avec Luther, nous eûmes la justification, avec Wesley la sanctification et avec Branham le Baptême du Saint-Esprit. Là encore, Elohim ne donne pas la nourriture couchée dans la nouvelle dispensation. En d’autre terme, dans la dispensation du Baptême du Saint-Esprit, il ne ramènera pas le peuple à la dispensation de la justification, car ceci est un acquis. A la lumière de ces lois de fonctionnement d’Elohim, que penser de Frank qui affirme être mandaté par cet Être 

3. Le ministère de Frank à la lumière des lois de fonctionnement d’Elohim

Premièrement, dans l’ordre de mission donné à Frank, son territoire est l’Asie et la Russie qu’Elohim a déjà visitées. Ainsi avec Frank, Elohim rompt avec sa loi de progression pour faire marche arrière alors qu’il n’a pas encore atteint le but qu’il s’est fixé (les extrémités de la terre). Après avoir quitté l’Europe et l’Amérique, il retourne en Asie et en Russie. A moins que Frank remette en cause l’œuvre de Zwingly, de jean Hus, etc.

Deuxièmement, avec Frank, Elohim renonce à la loi de l’acteur provenant de l’espace. Ainsi, lui Frank (l’Allemand) devient l’acteur de l’espace Russe et asiatique. Il a même abusé du viol de cette loi en outrepassant le territoire que sa vision lui a montré au point d’aller partout dans le monde.

Troisièmement enfin, Frank dans sa dispensation nouvelle, différente de celle de Branham, n’apporte pas de nourriture nouvelle, mais celle de Branham qui était pour la préparation de l’épouse américaine. Et pourtant Branham dit ceci avant de mourir :

« Il se peut que l’heure ait sonné, l’heure à laquelle cette glorieuse personne que nous espérons va entrer en scène. Peut être que mon ministère par lequel j’ai essayé de ramener les gens à la parole ait établit le fondement. Si c’est le cas, alors je vais vous quitter pour de bon. Nous ne serons pas deux ensembles. Si c’est le cas, alors moi je diminuerai et lui croîtra. Je ne sais pas. Mais j’ai reçu de Dieu le privilège de pouvoir voir ces choses et de les révéler jusqu’à ce jour. Et tout cela, c’est l’exacte vérité » (Le septième sceau, page 45)

Comment ce serviteur croîtra-t-il ? Avec la vieille nourriture ? D’ailleurs, l’ordre de mission de Frank lui interdit de bâtir des églises locales et de faire des recueils de cantiques. A qui enverra t-il donc la nourriture ?

Au total, avec Frank nous avons :

  • un Elohim qui recule dans ses principes de fonctionnement ;
  • une mission qui freine la progression spatiale de l’œuvre ;
  • une mission qui freine la croissance qualitative de l’Eglise car la révélation s’arrête avec Frank. On est en droit de nous poser cette question : Elohim qu’on connait a-t-il vraiment mandaté Frank? C’est une question fondamentale d’autant plus qu’elle touche à la problématique de la direction de l’œuvre après William Branham. Celui-ci avait déjà annoncé :

« Vous croyez que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement ? Si je suis ici, c’est pour faire connaitre ses œuvres et sa manière de les faire. J’ai toujours eu beaucoup de réticence à dire les choses pendant les quinze ou seize ans de mon ministère, mais maintenant l’heure vient où quelque chose doit se passer. le message doit aller a une autre nation, a un autre peuple. » (15 janvier 1963, à Phoenix, Arizona- God’s Prowed Ways)

Ce premier éclairage est le début de la lumière sur la troublante mission de Frank.

A la prochaine lumière !

Ben Berakha

primi sui motori con e-max