Toutes les religions du monde ont en commun la conception selon laquelle, l’homme, pour parvenir à la vie éternelle doit s’imposer une discipline pour ne faire que le bien et laisser tomber le mal. De leur point de vue, seuls ceux qui auront réussi cet examen seront acceptés au paradis. Chrétiens et Musulmans, par exemple, ont en commun cette conception du salut. Même si les Chrétiens confessent la Grâce, en pratique, ils comptent sur les œuvres de la Loi pour accéder à la vie éternelle. C’est cette conception du salut par l’effort personnel que cet article  désigne par le terme de « salut par les œuvres de la loi » ou de « salut par la loi ». Le but poursuivi est de démontrer à travers la Bible que le salut est une œuvre de la Grâce et non une œuvre de la Loi. 

Les tenants de la conception du salut par les œuvres de la loi préconisent la voie de l’effort personnel, le chemin qui consiste à privilégier, dans la vie de tous les jours,  l’abandon du mal et la pratique du bien. Que dit la Bible à propos de la loi ?

"... c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi..." (Apôtre Paul)

1) La loi exclut la foi

Dans la Bible le principe de la loi c’est le principe qui exige à l’homme de mettre en pratique « certaines choses » afin qu’il soit trouvé juste devant Elohim : « Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. » (Lévitique 18/5). En clair dans la loi il faut mettre en pratique tous les commandements pour être justifié devant le Créateur. Peu importe si l’individu croit ou non. Celui qui marche selon la loi ne marche pas selon la foi. « Or, la loi ne procède pas de la foi ; mais elle dit : celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. » (Galates 3/12). Celui qui met en pratique les commandements en espérant être justifié n’a pas besoin d’avoir la foi, il lui suffit simplement de les mettre en pratique pour atteindre le résultat. Sans la foi l’on ne peut être justifié selon qu’il est écrit : « et que nul ne soit justifié devant Elohim par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit : le juste vivra par la foi. » (Galates 3/11).

2) La loi est dangereuse

Espérer la justification à travers les œuvres de la loi est une chose dangereuse car la Bible déclare ; « Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : « Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique. » (Galates 3/10). Ce verset met clairement en lumière l’obligation qu’a celui qui s’engage dans la voie de la loi à mettre tous les commandements en pratique, sans en omettre un seul. Ainsi si quelqu’un observe 9 commandements sur 10, mais qu’il omet d’observer seulement 1, il est  maudit et il devient coupable de tous (Jacques 2/10). En outre, celui qui cherche la justification à travers les œuvres de la loi déclare vaine la mort de Mashiah : « Je ne rejette pas la grâce d’Elohim ; car si la justice s’obtient par la loi, Mashiah est mort en vain. » (Galates 2/21). La loi donc est dangereuse parce qu’elle conduit à la malédiction et proclame vaine la mort de Mashiah.  

3) Le but de la Loi

Si donc la loi est incapable de conduire l’humain au salut, et qu’en plus elle est dangereuse, pourquoi a-t-elle été donnée aux humains ?

La réponse à cette question se trouve dans les versets suivants : « Or, la loi est intervenue pour que l’offense abonde.» (Romains 5/20) ; « Car Elohim a renfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous. » (Romains 11/32. La raison pour laquelle la loi a été donnée, c’est de favoriser la multiplication des péchés afin de conduire le pécheur à l’infinie grandeur de la miséricorde du Créateur. « Or, nous savons que tout ce que dit la Loi, elle le dit à ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Elohim. » (Romains 3/19). Pour parler dans un langage simple, la loi a été donnée pour qu’on pêche beaucoup, afin qu’on soit sauvé gratuitement.   C’est donc nous qui n’avons pas compris le but de la loi, qui avons pensé qu’elle devait nous conduire au salut. En réalité, elle est un instrument donné à l’humain pour découvrir son incapacité à plaire à Elohim par le fruit de ses propres efforts.

4) Epouser la grâce

La grâce c’est l’exclusion de l’action personnelle pour l’appropriation de l’action de quelqu’un d’autre. C’est le fait de récolter le fruit du travail d’un autre. Élohim par Mashiah nous a affranchis de la dictature de la loi. Nous ne sommes plus esclaves : « Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils ; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce d’Elohim. » (Galates 4/7). Tout ce qu’Adonaï(יהוה) fait pour l’homme, c’est sur la base de la grâce qu’il le fait. « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don gratuit d’Elohim. » (Éphésiens 2/8). La Grâce qui est intervenue après la Loi se présente comme le véritable chemin qu’Elohim destinait aux hommes : « Car la loi a été donnée par Moshé, la Grâce et la vérité sont venues par Iéshoua Ha Mashiah. » (Jean 1/17). Ailleurs il est dit : « Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Mashiah, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue » (Galates 3/24-25).

 

Au total, nous retenons que l’homme ne peut par ses propres efforts parvenir au salut. Seul Élohim par Mashiah  sauve l’humain qui place sa foi en lui.

Le Scribe

primi sui motori con e-max