Imprimer
Affichages : 1947

Ieshoua HaMashiah a dit : « … je bâtirai ma Kéhilah(1), et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle » (Matyah(2) 16/18).

Par cette déclaration, l’Adôn ouvre un pan de voile sur sa mission terrestre : il dit être venu bâtir une Kéhilah. L’Église catholique romaine affirme être cette Kéhilah. Cet article vise à démontrer que l’Église Catholique romaine est dans l’imposture. Nous allons prouver cette imposture par la comparaison de sa profession de foi et de celle de Mashiah.

 

1)    Définition et importance d’une profession de foi

La profession de foi est une déclaration que l’on fait pour entrer dans une communauté religieuse ou initiatique. Elle est la seule voie d’entrée dans la communauté. Elle est aussi l’élément qui permet de différencier deux religions. On peut donc retenir que  toute communauté religieuse a une et une seule profession de foi. La profession de foi chez les Juifs est le « Shemah Israël », chez les Catholiques « le Credo » ou « le symbole de Nicée », chez les Musulmans « la Shahada » etc.

Il en résulte que deux communautés religieuses différentes ont des professions de foi différentes. Nous retenons la loi suivante : Quand deux communautés auront des professions de foi différentes c’est qu’elles sont différentes.

A partir de ce principe, comparons la profession de foi de l’Eglise Catholique et celle de Iéshoua HaMashiah.

2)    Profession de foi de l’Eglise Catholique et profession de foi de HaMashiah

§  l’Église Catholique 

Voici la profession de foi de l’Eglise Catholique (Le Symbole de Nicée):Elle tient sa grande autorité du fait qu’elle est issue des deux premiers Conciles œcuméniques (Nicée en 325 et Constantinople en 381).

(Source : www.paris.catholique.fr)

§  La profession de foi de HaMashiah

Cette profession de foi est prononcée par Pierre dans les termes suivants :

« … Tu es HaMashiah, le Fils de l’Elohim vivant. » (Matyah 16/16). Elle est confirmée par Ieshoua HaMashiah : « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai ma Kéhilah (communauté), et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.» (Matyah 16/18). Ailleurs, il la donne en terme claire : « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Elohim, et celui que tu as envoyé, Ieshoua HaMashiah. » (Iohânan(3) 17/3).

Les deux professions de foi étant différentes, la Kéhilah de Ieshoua est différente de l’Eglise Catholique romaine et de toutes ses filles.

L’hypothèse de l’imposture Catholique est ainsi confirmée.

Lexique :

-       Kéhilah(1) : Communauté

-       Matyah(2) : Matthieu

-       Iohânan(3) : Jean

Serge DeMorier