Dans un article publié en ligne le 16 Novembre 2018 sous le titre « Le purgatoire est-il une invention catholique ? », Mathieu Boucart l’auteur dudit article, présente le purgatoire de la façon suivante : 

La richesse du temps présent est une vie flatteuse. Elle est récupérée par Satan pour avoir beaucoup d’allié dans sa rébellion .Elle conduit inévitablement à la perdition de l’âme dans le monde avenir.

 Dans cet article, nous prévenons du danger que courent tous ceux qui vivent dans l’opulence ou cherchent à l’être. Les écritures nous instruisent sur l’effet pervers de la richesse pour l’homme dans ses relations avec Elohim. La richesse est une arme de Satan. Il s’en sert pour entrainer plusieurs hors du royaume d’Elohim.

Dans le livre de la Genèse, le Serpent ancien joua un rôle important dans la chute d’Adam et Eve. Il trompa Eve en lui faisant croire le contraire de ce qu’Élohim avait dit :

« Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Élohim a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Élohim sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des Élohim, connaissant le bien et le mal.» (Genèse 3/3-5).

Dans le livre de la Genèse, le serpent ancien joua un rôle important dans la chute d’Adam et Eve. Il trompa Eve en lui faisant croire le contraire de ce qu’Elohim avait dit :

« Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Elohim a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Elohim sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des Elohim, connaissant le bien et le mal.» (Genèse 3/3-5).

Iéshoua HaMashiah a fait connaître à ses Limmoudim et à toute la créature humaine l’objet de sa première venue sur la terre :

« Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elles.» (Matthieu 16/ 18).

Pour perpétuer son œuvre sur la terre après son départ au ciel jusqu’à sa seconde venue, il a pris des dispositions nécessaires pour veiller sur cette œuvre.