Le contenu de la mission de Frank à la lumière de la voie d’Elohim

Dans la mission d’éclairage sur le ministère d’Ewald Frank, les thèmes suivants ont déjà été traités:

  • « Ewald Frank et le voyage de l’Evangile ». Ce thème a révélé  que le ministère de Frank contredisait les lois de fonctionnement d’Elohim.
  • « Le ministère de Frank à la lumière de la parabole du semeur ». Ce thème a montré que, Frank travaillant la nuit, il s’inscrit dans la même logique que le Malin qui sema l’ivraie.

Un message et un messager existent bel et bien après Branham

Il y a plusieurs points de contradiction entre le prophète William Marion Branham et ceux qui se réclament de son message. Ces chrétiens que nous appelons « Branhamistes » font un usage si maladroit du message de William au point où l’on se demande s’ils y comprennent quelque chose. Leurs déviations sont nombreuses. Le sujet est donc vaste. Il est traité à travers une série d’articles dont voici le cinquième. Ce cinquième soutient contre leur affirmation qu’il existe bel et bien un message et un messager après Branham.

William Branham n’a jamais affirmé qu’il fût le Messager de l’Âge de Laodicée

 

Ni Branham, ni la Colonne de Feu n’a dit que Branham était le Messager de Laodicée

William Marrion Branham (1909-1965) était un pasteur chrétien évangélique américain qui a été très influent au sein des églises pentecôtistes américaines dans les années 60. Par lui, Élohim a suscité un très grand réveil aux USA. Ce réveil qui ouvre l’Âge de Laodicée, a eu des échos un peu partout dans le monde, notamment en Afrique et singulièrement en Côte d’Ivoire.

Un grand réveil sans messager attendu par les Branhamistes

Il y a plusieurs points de contradiction entre le prophète William Marion Branham et ceux qui se réclament de son message. Ces chrétiens que nous appelons « Branhamistes » font un usage si maladroit du message de William au point où l’on se demande s’ils y comprennent quelque chose. Leurs déviations sont nombreuses. Le sujet est donc vaste. Il est traité à travers une série d’articles dont voici le quatrième. 

Le missionnaire Ewald Frank

Dans la première publication, nous avons entrepris un éclairage sur le ministère d’Ewald Frank. Dans la même veine, nous venons, dans cette seconde parution, analyser le ministère de Frank à la lumière de la parabole du Blé et de l’Ivraie. Cet article veut, à travers cette parabole, placer ce ministère dans son temps et, toujours à la lumière des principes de fonctionnement d’Elohim, tirer les implications qui en découlent. L’analyse va se bâtir autour des axes suivants :