La Bible est le livre juridique par excellence. Nous avons montré dans notre première publication (lien publication) que, de la Genèse à l’Apocalypse, le Droit jalonne les Ecritures. Il s’agit du Droit selon Élohim. Le psalmiste le confirme en ces termes: « Que mes lèvres publient tes louanges car tu m’enseignes tes statuts » (Psaumes 119/171). Élohim lui-même est rattaché au droit, à la justice. C’est pourquoi, il s’appelle Malkitsédek (Roi de Justice)

Cette rubrique intitulée « Au nom du droit » veut examiner les problèmes sociaux à la lumière du droit selon Élohim. Dans cette veine, ce second article va traiter de l’orgueil de l’Occident qui est un viol du code pénal d’Élohim. L’objectif visé est de dénoncer et condamner l’orgueil de l’Occident, et inviter l’humanité à se dresser contre cet abus de l’occident aux conséquences dramatiques. L’article est bâti autour des axes suivants :

  • Le code pénal d’Hashem et l’orgueil
  • La pratique de l’orgueil dans l’histoire et ses conséquences
  • L’orgueil de l’occident et ses conséquences sur le monde
  • Appel aux humains

1. Le code pénal d’Hashem et l’orgueil

Selon le Dictionnaire universel, l’orgueil se définit comme l’« opinion trop avantageuse de soi-même, de son importance. Sentiment légitime de sa valeur, de sa dignité. ». Au total, il s’agit d’un sentiment qui amène une personne à s’estimer supérieur en dignité et en gloire, à son semblable. Cela l’emmène à s’arroger des droits sur les autres, le rendant ainsi méprisant et dictateur.

Dans le code pénal d’Hashem, l’orgueil est un vice et Hashem ne le pardonne pas. Voici ce qu’il en dit : « Tout cœur hautain est en abomination à Hashem, certes il ne restera pas impuni » (Proverbes 16/5).

Fondé sur cela, Rabbi Iéshoua adresse cette sévère mise en garde à l’homme :

« Car quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé. » (Luc 14/11).

Les Limmoudim de Rabbi Iéshoua connaissaient cette valeur et en faisaient un élément capital de leur enseignement. Shaoul dit :

« Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Iéshoua HaMashiah » (Philippiens 2/3-5).

L’Apôtre Jacques donne la règle :

« Humiliez-vous devant Adonaï(יהוה) et il vous élèvera » (Jacques 4/10).

Aux esprits obtus et dure d’entendement, le sage Salomon conclut :

« Adonaï(יהוה) renverse la maison des orgueilleux, mais il affermit les bornes de la veuve » (Proverbes 15/25).

Pourquoi Hashem hait-il tant l’orgueil ? Voici les raisons que les Ecritures donnent :

« C’est seulement par orgueil qu’on excite des querelles… » (Proverbes 13/10)

« L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute » (Proverbes 16/18)

« Il conduit les humbles dans la justice, il enseigne aux humbles sa voie » (Psaumes 25/9).

De ces passages, il ressort que l’orgueil engendre le conflit, c’est le chemin de la chute (la mort), de l’ignorance et de l’iniquité (de la rébellion).

2 La pratique de l’orgueil dans l’histoire et ses conséquences

La pratique de l’orgueil jalonne l’histoire de l’univers. En voici quelques exemples :

  • Le vice qu’est l’orgueil a été manifesté pour la première fois dans l’histoire de l’univers, en Lucifer :
  1. .Ce sentiment en Lucifer l’a rendu rebelle à Hashem. Cela a engendré un conflit au ciel entre Hashem et lui. L’issue de ce conflit a été la chute de Lucifer qui est devenu Satân et sa condamnation à mort : « Tu es abattu par terre... »
  • A l’aube de l’histoire humaine, Satân poussa l’humanité sur le chemin de l’orgueil : « Il sait que le jour où vous en mangerez, vous serez comme lui ». Cela mit Adam et toute l’humanité en conflit avec Élohim et ouvrit aux hommes les portes de la mort
  • A Babel, l’orgueil poussa les humains à se faire « un nom » :

« Ils dirent encore : allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre. » (Genèse 11/4).

Ils entreprirent de construire une tour dont le sommet toucherait les cieux. Cela engendra un conflit dont l’issue fut la perte de la langue commune et la dispersion des peuples.

Les exemples sont légions et les résultats sont toujours les mêmes, à savoir : Conflit avec Hashem et jugement de l’espèce humaine. Ce chemin est donc dangereux car c’est une atteinte au code du droit d’Élohim. C’est une remise en cause des valeurs auxquelles Élohim est attaché. C’est malheureusement ce chemin que l’Occident a choisi et sur lequel, il a engagé notre monde actuel.

3. L’orgueil de l’occident et ses conséquences sur le monde

Décrivant le monde des temps de la fin, les Ecritures disent :

« Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles, car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, ... Traitres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Élohim » (2 Timothée 3/1-5).

Le monde à l’ère de l’Occident est la caractéristique propre de cette description. Au nom de l’orgueil, l’Occident a déclaré sauvage la culture des autres peuples et s’est arrogé le droit de refaire la civilisation universelle. La colonisation de l’Afrique en est une illustration. Jules Ferry la justifie en ces termes :

« Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures » (Discours de Jules ferry sur la colonisation).

Cette vision est renchérie par la déclaration suivante de Léopold Sédar Senghor : « L’émotion est Nègre, la Raison est Hélène ».

Cette vision a poussé l’Occident à faire des autres peuples le berceau du mal, du péché, de l’immondice, et de l’Occident le berceau du Parfait. C’est ainsi que le Diable est Noir et Iéshoua est Blanc. Les Pharaons d’Égypte seraient Blanc si Cheick Anta Diop n’avait pas réussi à empêcher ce holdup culturel. Par le moyen de l’impérialisme, l’occident a imposé sa civilisation au monde et la défend par la violence sur tous ceux qui tentent de lui résister. C’est ainsi que la démocratie est entrain de conquérir toutes les nations aux coups des canons.

Ce système qui est la négation d’Élohim comme source du pouvoir, entraine avec lui des vices que sont : l’homosexualité, le libertinage, le nivèlement, le nudisme, l’atteinte à la pudeur, le culte du plaisir. Et comme si cela ne suffisait pas, l’Occident a donné au monde sa religion (le culte solaire=Déi). C’est poussé par l’orgueil que l’Occident (la Grèce) a perpétré la forfaiture spirituelle lors de la traduction de la torah en Grec. Les Limmoudim de Rabbi Iéshoua dénoncent cela en ces termes :

« Philon d’Alexandrie affirme que les traducteurs : « prophétisèrent comme si Dieu avait pris possession de leur esprit, non pas chacun avec des mots différents, mais tous avec les mêmes mots et les mêmes tournures, chacun comme sous la dictée d’un invisible souffleur. »

Les auteurs de la traduction étaient : « non pas des traducteurs mais des hiérophantes et des prophètes, eux à qui il a été accordé, grâce à la pureté de leur intelligence, d’aller du même pas que l’esprit le plus pur de tous, celui de Moïse. » Vie de Moïse (II, 37-40). La Bible grecque peut remplacer le texte hébraïque qui est devenu inutile. »

Ainsi, tout comme Lucifer, le monde à l’ère de l’Occident va à vau l’eau. Comme un véhicule sans frein, le monde est devenu incontrôlable et fonce tout droit vers le chaos.

4. Appel aux humains

C’est par dépit que l’Islam résiste à l’Occidentalisme par le Djihad sous diverses formes. Si la méthode islamique est condamnable, il n’en demeure pas moins que résister aux prétentions de l’occident est une nécessité pour tous ceux et toutes celles qui aspirent au salut de leur âme et à l’avènement d’un monde de justice et de bonheur. La civilisation occidentale est la tour de Babel, le véhicule qui conduit au chaos, au conflit avec le Créateur. C’est l’hydre de l’iniquité. L’humanité doit vomir ce vin.

Ben Berakha

primi sui motori con e-max